Anesthésie

A la clinique vétérinaire des Bourbons, réduire au maximum le risque anesthésique fait partie de nos priorités. A cet effet, nous nous appliquons à mettre en œuvre les moyens réputés scientifiquement les plus fiables.

Avant l’anesthésie

Avant chaque anesthésie, nous procédons à un examen médical pré-anesthésique rigoureux. Nous recommandons la réalisation d’un bilan sanguin pré-opératoire, pour vérifier le bon fonctionnement rénal et hépatique avant d’endormir votre animal, ou dépister un diabète. Ce bilan sert également de valeurs de référence pour l’avenir. Il est particulièrement conseillé sur les animaux âgés.

Exemple d'une analyse biochimique normale
Exemple d'une analyse biochimique normale

Cet examen pré-opératoire permet notamment de nous orienter sur les points cardinaux de l’anesthésie :

  • choix du protocole adapté à chaque animal
  • décision des produits anesthésiques et des doses
  • si nécessaire, pose du cathéter et mise en place de la perfusion
  • adaptation du suivi post-opératoire : hospitalisation, soins infirmiers renforcés, etc.
Pendant l’anesthésie

Nous disposons de trois postes d’anesthésie gazeuse (deux au bloc opératoire et un en salle de préparation) pour une anesthésie plus sûre. Votre compagnon est ainsi intubé et connecté à la machine d’anesthésie qui délivre de l’oxygène et un gaz anesthésique, comme pour les humains à l’hôpital.

Une cuve à induction et un masque de petite taille permettent l’anesthésie délicate des petits animaux de compagnie. Pour les lapins, nous utilisons une sonde supraglottique permettant une bien meilleure imperméabilité du circuit anesthésique, ce qui augmente grandement sa sécurité.

Le concentrateur d’oxygène permet, si besoin, l’oxygénation de votre animal en détresse respiratoire. Tous les animaux sont placés, pendant l’anesthésie, sur un tapis chauffant à induction pour éviter l’hypothermie per-opératoire.

Au cours des interventions chirurgicales, nous surveillons les paramètres vitaux à l’aide d’un appareil de monitoring cardio-respiratoire. Un vétérinaire ou un assistant qualifié est entièrement dédié à la surveillance des paramètres anesthésiques.

Après l’anesthésie

Le réveil est effectué avec bouillottes, tapis chauffant ou lampe infrarouge selon l’animal. Le nursing est adapté à chaque animal : suivi de température, mise en perfusion, hospitalisation longue durée, etc.

Mise sous lampe chauffante après une anesthésie de castration
Mise sous lampe chauffante après une chirurgie de castration